All posts by Uncle Deep

Archives Author

My Deep Conception #32 : ATTABLE !

Mixes 13 Mar 18 0

Tracks curated and Mixed by radioshic for ATTABLE ! FESTIVAL

My Deep Conception #31 : Vous les Femmes !

Mixes, nowplaying 08 Mar 18 0

My Deep Conception #31 for women’s day

Tracklist :

– Alain Chamfort ~ la fièvre dans le sang
– Alain Bashung ~ Avec le temps va (cover)
– Jean-François Maurice ~ 28° à l’ombre
– Joe Dassin ~ l’été Indien
– Eddy Mitchell ~ les yeux couleur menthe à l’eau
– Marc Lavoine ~ elle à les yeux revolver
– Barbara ~ l’aigle noir
– Dalida ~ Paroles, Paroles
– Nino Ferrer ~ Le Sud
– Maxime Le Forestier ~ San Francisco
– Jean Gabin ~ Maintenant je sais
– Christophe ~ Aline
– Moustaki ~ Le Métèque
– Françoise Hardy ~ Mon amie la rose
– Charlélie Couture – comme un avion sans ailes
– Bernard Lavilliers – On the road again

My Deep Conception #31 for women's day
My Deep Conception #31 for women’s day

Phoenix publie une nouvelle compile de démos sous le pseudo “Banque de France”

nowplaying 07 Mar 18 0

Phoenix, le quatuor originaire de Versailles publie en loucedé et à intervalle régulier les démos de son dernier album sur les principales plateformes de streaming sous le pseudo Banque de France.

Banque de France a mis en ligne une nouvelle compilation intitulé Ti Amo Diaries G qui laisse à penser que les nombreuses démos constituent au fil des sorties un documentaire audio retraçant la genèse du sixième album studio du groupe à l’image du documentaire Phoenix : “From A Mess To The Masses” revenant sur la création de l’album Wolfgang Amadeus Phoenix.

Keinemusik – Guilt Trip (Frankey & Sandrino Remix)

nowplaying 07 Mar 18 0

“You Are Safe”, le tout premier album collégial des Djs/producteurs du label Keinemusik (Rampa, Adam Port, &Me) a réussi tous les tests de performance sur les dancefloors au cours des dernières semaines.

Du coup, les prochaines semaines verront une poignée de producteurs de talent plonger dans le code source de “You Are Safe” et apporter leurs contributions sous forme de remixes.

Les deux premiers à s’y mettre DJ Tennis et le duo Frankey & Sandrino, dont l’interprétation du discret «Guilt Trip», permet de s’envoler sur d’épais nuages ​​de bruit blanc.
Les voix emblématiques de la version originale sont intactes, Frankey & Sandrino ajoutent des nappes de synthé pour que l’interaction de l’appel et de la réponse qui en résulte offre une hauteur de plaisir irrésistible.

On aime !

Sade – Flower of the Universe

nowplaying 07 Mar 18 0

le grand retour de Sade, après 8 ans d’absence.
“Flower of the Universe”, concentré de sensualité , boosté par la production musclée de No. I.D est extrait de la bande originale du prochain Disney “A Wrinkle in Time”, dont la sortie est prévue le 14 mars prochain.

Selon DuVernay, SADE aurait participé à la composition du titre Flower of the Universe, chose qui se confirme aujourd’hui, puisque le titre vient tout juste d’être dévoilé au grand public par son producteur américain No I.D., et s’écoute ci-dessous :

LESTON PAUL – Tropical disco (1983)

nowplaying 01 Mar 18 0

Influencé au milieu des années soixante-dix par les nouvelles possibilités offertes par les synthétiseurs analogiques dans la production de son en studio, Leston Paul devint le pionnier de la production de musique électronique au début des années quatre-vingt à Trinidad.

Leston Paul était l’un des producteurs et arrangeurs de musique les plus en demande dans les Caraïbes. Il a travaillé sur plus de 20.000 enregistrements !

En 1983, après avoir bourlingué un peu partout, Leston Paul estime qu’il était enfin temps d’enregistrer son premier album, ‘The Arrival’, chez K.H. Studios.

Son obsession pour les synthétiseurs le conduit à une utilisation massive d’instruments électroniques comme le synthé Oberheim, la basse et la boîte à rythmes Roland et une Simmons Digital Clap Machine. La plupart des instruments étant joués par Leston lui-même.

A cause d’un manque de distribution appropriée, les ventes de l’album ne furent pas bonnes. Le disque tomba aux oubliettes avant que les diggers Allemands de Cree Records ne lui redonnent une nouvelle vie ces jours derniers.

Sun Ra: aux sources du Jazz afro-futuriste

nowplaying 28 Fév 18 0

Le succès du film Black Panther installe l’afro-futurisme dans la pensée mainstream. Tant mieux.

Une bonne raison de s’intéresser à l’un des précurseurs de ce courant de pensée: le jazzman SUN RA qui aurait eu 104 ans cette année (il est décédé en 1993).

Sun Ra était un artiste total, un anthropologue du futur capable aussi bien de redéfinir l’essence de la musique que de diffuser ses pensées et sa philosophie à travers des poèmes, des films (l’étrange et mythique Space Is The Place) et le stylisme.

Sun Ra voit le jour à Birmingham (Alabama), le 22 mai 1914.

Durant son enfance, il excelle en musique. Dès l’adolescence, on le dit capable de lire des partitions et de reproduire intégralement des concerts entendus la veille. Il est déjà compositeur et pianiste à mi-temps pour divers petits groupes officiels – une façon comme une autre de commencer à gagner sa vie. À l’époque, son nom n’est pas encore celui, si ésotérique et poétique, de Sun Ra: il est né Herman Blount, surnommé «Sonny».

Grand lecteur, il écume les bibliothèques; notamment celle de la loge maçonnique noire, qu’il fréquente assidument.

C’est en 1936, après avoir un temps mené un premier orchestre nommé The Sonny Blount Orchestra, qu’il rentre à l’université. Il n’y restera pas longtemps : une année et puis s’en va.

Avec son groupe The Arkestra, une sorte de refuge de musiciens affranchis, Sun Ra multipliera les projets et les identités (près de 180 LP et un peu plus de 1.000 compositions entre 1956 et 1992).
Il sera l’un des premiers à produire ses albums en toute indépendance (à travers le label Saturn), à considérer les musiciens de son orchestre comme des «tone-scientists» et à expérimenter continuellement le jazz, que ce soit en lui donnant une orientation plus free, plus expérimentale ou tout simplement en le mélangeant à d’autres univers, comme lorsqu’il introduit le thème de Batman en plein milieu de ses concerts.

Sun Ra et l’afrofuturisme

Théorisé par le critique Mark Dery en 1994 dans son essai “Black To The Future”, où il utilise pour la première fois le mot “afrofuturisme” pour décrire une «science-fiction et une cyberculture du XXe siècle au service d’une réappropriation imaginaire de l’expérience et de l’identité noire, l’Afrofuturisme puise ses racines dans la littérature des années 1950, la musique et les oeuvres d’artistes tels que Sun Ra, Jimi Hendrix ou encore Jean-Michel Basquiat et plus récemment, George Clinton et son alter ego androïde Janelle Monáe qui proposent des oeuvres sci-fi funk voyageant à travers le cosmos à la recherche de l’illumination spirituelle, libératrice de la violence et de l’oppression du peuple noir.

A la fin des années 50, alors que la course à l’espace s’accélère après le lancement du satellite soviétique Spoutnik (1957), Sun Ra y accole sa fascination pour l’astronomie.
Son groupe L’Arkestra devient dès lors «une arche emmenant une partie de l’humanité vers une Terre renouvelée, afin de redémarrer l’histoire». Sun Ra et ses musiciens jouent dès lors pour accompagner ceux qui y sont prêts vers un ailleurs spatial où la domination blanche n’aura plus lieu d’être.

C’était déjà le thème d’«A travers les airs», l’une des Chroniques martiennes de Ray Bradbury (1950), qui narrait la fuite des Noirs du Sud américain vers Mars.

En 2015, le célèbre DJ-Producteur Gilles Peterson, grand admirateur de l’œuvre de Sun Ra, compile le meilleur de Sun Ra sur le label Strut Records.

Koji Ono – Incognito (EP)

nowplaying 27 Fév 18 0

Parfois, on tombe sur un pépité et on souhaite désespérément que tout l’univers la découvre.

C’est à peu près l’histoire du label parisien Chuwanaga avec le jeune artiste français Koji Ono, compositeur et producteur de ces quatre petites bombes electro-funk soigneusement confectionnées et enregistrées par Koji Ono lui-même.

Avec son EP Incognito, Koji Ono, Français aux influences nippones laisse libre cours à ses inspirations avec élégance.

Janelle Monáe – Django Jane 

nowplaying 23 Fév 18 0

L’icône Janelle Monáe, protégée de Puff Daddy publie simultanément deux titres “Django Jane” et “Make Me Feel” extraits de son troisième album solo “Dirty Computer attendu pour Avril 2018.

Les deux nouvelles chansons sont sans doute parmi les meilleures de sa carrière, et elles sont radicalement différentes l’une et l’autre.
“Make Me Feel”, réalisé par Alan Ferguson, est un hommage évident à Prince, évoquant son tube “Kiss”.

Janelle Monae ne fait rien à moitié , l’album “Dirty Computer” proposera également un “projet de film narratif” qui sera diffusé dans certaines salles de cinéma aux US avant les projections de “Black Panther”. (Elle a sorti une vidéo teaser a cet effet il y a quelques jours.)

Attable Le festival qui passe Lyon et l’Europe à la casserole du 16 au 18 Mars 2018

Événements 22 Fév 18 0

Du 16 au 18 Mars 2018, pour son édition prototype, Attable passe à la casserole une trentaine de chefs de Lyon, de France, d’Europe.

Audacieux, radical, généreux, le casting est à savourer sur http://www.attable.eu

ATTAAAAABLE !

Her – Neighborhood

nowplaying 22 Fév 18 0

« Neighborhood » est donc le deuxième extrait du premier album éponyme du groupe.

Il y a quelques semaines, les Rennais du groupe HER ont mis en ligne « We Choose » la très belle ballade d’introduction de leurs concerts en hommage à Simon Carpentier, la moitié du duo, décédé d’un cancer l’été dernier.

Avec ce 1er album éponyme, HER, aujourd’hui incarné par Victor Solf, signe un opus qui finit d’installer totalement leur univers white-soul/gospel.

Dans ce nouvel album, on retrouve un featuring avec Roméo Elvis. la sensation Hip-Hop venu de Belgique.

En 2015, HER s’était fait connaître avec le titre “Five Minutes”, véritable ode aux femmes, à la sensualité et à la féminité.
En écoute ci-dessous:

Her © Raphael-Frydman
Simon Carpentier (à gauche) et Victor Solf (à droite), du groupe HER

Kali Uchis – After The Storm (feat. Tyler, The Creator, Bootsy Collins)

nowplaying 17 Fév 18 0

Dans ce clip déluré, réalisé par Nadia Lee Cohen, La chanteuse d’origine Colombienne Kali Uchis est aux côtés du génial Tyler, The Creator et de la légende du Funk, Bootsy Collins.
L’ensemble donne une pop flirtant avec le R&B, le rap, les musiques latines, avec une petite touche d’électro.

Da Break – Give Your Love

nowplaying 17 Fév 18 0

Bruno Hovart, alias Patchworks, le producteur lyonnais derrière les projets João Selva (explorations Brésiliennes) Voilaaa (explorations Africaines), s’amuse depuis peu à revisiter les sonorités hip-hop des années 90 avec le projet Da Break.

Patchworks est cette fois en compagnie de deux autres Lyonnais, le batteur Rémy Kaprielan et la chanteuse Jennifer Zonou, alias Hawa.

Angèle – La Loi de Murphy

nowplaying 17 Fév 18 0

Angèle, chanteuse belge de 21 ans cartonne avec ce single “La loi de Murphy”.

Soeur du Rappeur Roméo Elvis avec lequel elle a récemment repris le “Victime de la mode” de MC Solaar, Angèle s’est fait remarquer en France en assurant la première partie du rappeur Damso et du groupe Ibeyi.

Makala – Ginger Juice

nowplaying 17 Fév 18 0

Après le prometteur Gun Love Fiction, Makala démarre l’année avec Ginger Juice
Le jeune Suisse, rappeur de la team survoltée SuperWakClique, montre une certaine aisance à naviguer entre boom-bap et trap.

Pour les 10 ans du label Dekmantel, Motor City Drum Ensemble et Ricardo Villalobos remixent Tony Allen

nowplaying 16 Fév 18 0

Pour ses dix ans, le label Dekmantel présente le dernier album d’une série de dix épisodes.
Divisé en deux parties en raison de son immensité, le dernier épisode est une réédition du titre “Asiko” (In A Silent Mix) de Tony Allen, sorti en 1999.

Motor City Drum Ensemble et Ricardo Villalobos s’attaquent à ce classique du maître des tambours Tony Allen.

Le premier remix est signé Villalobos et dure plus de 25 minutes !

Le second remix est signé Motor City Drum Ensemble

Nipsey Hussle feat. Kendrick Lamar – “Dedication”

nowplaying 13 Fév 18 0

Nipsey Hussle a publié une nouvelle chanson intitulée “Dedication” mettant en vedette Kendrick Lamar.

Le titre apparaît sur le premier album de Nipsey Victory Lap qui sortira ce vendredi 16 février sur Atlantic records.

Outre Kendrick Lamar, L’album Victory Lap comporte des featurings de Puff Daddy, YG, The-Dream et d’autres.

Devendra Banhart – Little Yellow Spider

nowplaying 10 Fév 18 0

Lyrics :

1, 2, 3, 4

Little yellow spider, laughing at the snow
Ah, maybe that spider knows something that I don’t know
‘Cause I’m Goddamn cold
Little white monkey, staring at the sand
Well, maybe that monkey figured out something I couldn’t understand
Who knows?
Well, I came upon a dancing crab, and I stopped to watch it shake
I said, “Dance for me just one more time
Before you hibernate and you come out a crab cake”
Hey there, little snapping turtle, snapping at a shell
Ah, there’s mysteries inside, I know
But what they are I just can’t tell for sure
And hey ya’, little baby crow, you’re looking kinda’ mean
I think I outta spit before you start letting off your steam
For sure
And hey there, little sexy pig, you made it with a man
And you’re got a little kid with hooves instead of hands
And oh, all the animals
All the animals
And hey there, little mockingbird, they sing about you in songs
Ah, where you been?
Have you broke a wing?
I haven’t heard you in so long
And hey there, little albatross, swimming in the air
Ah c’mon, you know I can’t fly
And I, I think we really outta play fair
And hey there, Mr. Happy Squid, you move so psychedelically
You hypnotize with your magic dance all the animals in the sea
For sure
And oh, all the animals
All the animals
And hey there, Mr. Morning Sun, what kind of creature are you?
I can’t stare, but I know you’re there
Goddamn, how I wish I knew
And hey there, Mrs. Lovely Moon, you’re lonely and you’re blue
It’s kinda’ strange, the way you change
But then again, we all do too

Doc Gynéco – France

nowplaying 09 Fév 18 0

Le nouvel album de Doc Gynéco sortira le 27 avril prochain et s’intitulera 1 000%.

Depuis ce matin, Doc Gyneco a publié le single “France”, sur toutes les plates-formes de téléchargement, dans laquelle il clame son amour d’une France gueularde et insatisfaite.

À 43 ans, le Doc espère mettre un terme à sa longue traversée du désert, due à son engagement politique auprès de Nicolas Sarkozy, en 2007.

Le rap pourri de droite est de retour.