Marquis de Sade dans l’émission Chorus en 1979

share the love...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone

A revoir, un live de Marquis de Sade enregistré en 1979 dans Chorus, émission animée par Antoine de Caunes (à partir de la 13ième min)

Salut à toi, O, internaute qui lit ces lignes !

Tu n’étais probablement pas née en 1981, lorsque le groupe Marquis de Sade se sépara, quelques mois après avoir lâché un deuxième album, Rue de Siam, porté par le single culte « Wanda’s Loving Boy », qui traite d’une relation SM et fait toujours partie des classiques de la scène pop-rock Française.

Marquis de Sade a vécu 4 ans avant de péricliter pour cause de différends profonds entre ses deux leaders et frères ennemis Philippe Pascal et Frank Darcel, l’un formant Marc Seberg, l’autre Octobre. La presse évoque des conflits de choix artistiques, Pascal penchant pour plus de new wave, Darcel pour une tendance funk jazzy.

En février 1980, Marquis de Sade fait la couverture (en poster) du mythique magazine Actuel, sous le titre « les jeunes gens modernes aiment leur maman ».

Marquis de Sade en couverture de Actuel
Marquis de Sade en couverture de Actuel avec leurs mamans (sauf Philippe Pascal dont ce n’est pas la véritable maman)

 

HISTOIRE

Philippe Pascal et Frank Darcel forment le noyau dur de Marquis de Sade, dont la formation sera chaotique.

Marquis de Sade est fondé durant l’été 1977, à Rennes, par Frank Darcel et Christian Dargelos.
Pierre Thomas (futur batteur de Marc Seberg) rejoint le groupe grâce aux petites annonces, et le quittera en août 1978.
Philippe Pascal (futur chanteur de Marc Seberg) intégre Marquis de Sade à l’automne 1977, après un concert du groupe en première partie des Damned (groupe de punk rock toujours actif en 2012).
Anzia (futur guitariste de Marc Seberg) sera membre de Marquis de Sade du printemps à l’automne 1979. Philippe Pascal et Anzia ont tous deux débuté dans Pentathal Lethally, un groupe de Dinan.

En 1979, Marquis de Sade enregistre son premier album, Dantzig twist. La succès critique est excellent. Mais les ventes resteront modestes et le groupe n’aura pas de succès commercial.

Ci-dessous, une Interview réalisée par Jean François Sanz extrait du DVD « Des Jeunes Gens Modernes » paru en 2015 dans laquelle Philippe Pascal raconte de nombreuses anecdotes sur le contexte, la formation et les influences du groupe.

share the love...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone

Socialize

follow radioshic on twitter follow radioshic on facebook follow radioshic on kweeper
Écrit par :

Fondateur de la plateforme sociale KWEEPER.COM / Collectionneur de musiques non-alignées / Gourmand et Gourmet / Gentrifiié par hasard et bien-pensant